PC%20Police_edited.jpg

ENQUÊTE INCENDIE

Les résultats d’une enquête incendie ne peuvent être crédibles qu’à l’issue d’une démarche systématique , rigoureuse, efficace et précise. Basée sur l’approche scientifique des plus récentes normes NFPA, notre méthode d’enquête est bonifiée grâce à l’utilisation des drones. En comparaison aux méthodes traditionnelles , la photogrammétrie par drone produit des données très précises . 

 

Une fois assemblées sous la forme d’une orthomosaïque géoréférencée ou d’un modèle 3D, les images prennent vie et offrent une vue d’ensemble d’une qualité exceptionnelle allant bien au-delà d’une simple photographie aérienne . 

 

Amener une scène d’incendie dans votre bureau, ou devant un tribunal, et travailler à partir d’une situation réelle donne un résultat beaucoup plus convaincant que des croquis ou des descriptions manuscrites pouvant porter à interprétation. 

 

Cet outil permet aux parties de voir et revoir tous les détails, même si l’événement a eu lieu des années auparavant.

UN AVANTAGE INDÉNIABLE
DEVANT LES TRIBUNAUX

Nos rapports d’enquêtes
numériques sont convaincants!

MODÈLE 3D

VOYEZ LA SCÈNE
COMME SI VOUS Y ÉTIEZ!

PHOTOS DÉTAILLÉES

DES MILIERS DE PHOTOS RELIÉES AUX ENDROITS CLÉS DE LA SCÈNE

SOLUTION
POLYVALENTE

NOS FICHIERS NUMÉRIQUE
S’INTÈGRENT FACILEMENT
À VOS LOGICIELS

Notre processus d’enquête

Pour garantir une qualité constante de nos enquêtes, nous procédons de façon systématique en nous basant sur une méthode scientifique de la norme NFPA 921 « Guide for Fire and Explosion Investigations »

De manière générale, en partant de la fin de l’incendie, nous remontons jusqu’à son origine en identifiant au passage les faits témoignant de l’histoire.

Pour ce faire, nous analysons la cinétique de l’incendie à partir d’un ensemble d’éléments, tel que:

  • les caractéristiques des matériaux en cause

  • les traces visibles

  • les patrons de carbonisation

  • les stades de développement et de propagation du feu

  • la compréhension des transferts de chaleur.

 

Nous accordons une attention particulière aux systèmes du bâtiment, tel que; ventilation, le chauffage, les circuits électriques pouvant être impliqués et s’il est nécessaire de demander des expertises plus poussées

Dans un premier temps, nous expertisons l’extérieur de la scène dans le but d’identifier et d’analyser les traces et dommages causés par le feu sur l’enveloppe du bâtiment. Au cours de cette étape, nous utilisons un drone de manière à capter des images du bâtiment et du terrain.

 

Ces données serviront par la suite à générer un modèle 3D ainsi qu’une carte numérique de l’état des lieux à notre arrivée.

Après nous être assuré de la stabilité et de la sécurité de la structure, nous procédons à l’expertise de l’intérieur.

 

Chacune des pièces sera expertisée et documentée afin d’identifier le ou les secteurs d’origine probable.

 

Ensuite, à l’aide d’outils manuels ou de machinerie lourde, nous procédons au déblaiement en dégageant les éléments dissimulés par les débris. Cette étape est très importante, car elle permet d’identifier le ou les endroits potentiellement à l’origine de l’incendie et de formuler les premières hypothèses quant à la cause.

L’étape suivante est de valider les hypothèses, en reconstituant

les lieux tels qu'ils étaient avant l'incendie.

Nous replaçons le mobilier, les équipements, les divisions et tout autre élément pertinent dans le but de reconstituer les lieux tels qu’ils étaient avant l’incendie. Ce qui nous permet potentiellement de découvrir le ou les points d’origine, c’est-à-dire l’endroit où le feu a commencé ainsi que les circonstances qui auraient pu réunir un combustible et une source de chaleur.

 

En parallèle, nous regardons les éléments empiriques, c’est-à-dire les faits entourant l’incendie comme l’analyse de différents rapports et autres documents relatifs au bâtiment ou à l’intervention, une recherche dans les médias sociaux et l’entrevue des personnes impliquées.

 

L’hypothèse finale

La dernière étape consiste à tester et confirmer l’hypothèse finale en regroupant sur une ligne de temps l’ensemble des faits objectifs et subjectifs de l’enquête.

C'est en tenant compte de tous les résultats de l’enquête, étayée par des données, des faits, des documents, des rapports, des documents, des références scientifiques et des preuves que nous formulons notre opinion sur l’origine et la cause possible ou probable de l’incendie.